Elections européennes : Le PS sabote la lutte contre l’exploitation des travailleurs détachés !

Publié le par Parti de Gauche 94 Nord

328132

Les députés de la Gauche Unitaire Européenne (GUE), à laquelle appartiennent les députés européens du Front de gauche, voteront contre la directive sur le détachement de travailleurs soumise ce mercredi au Parlement européen.

Ce texte est un attrape-nigaud. Les libéraux et le PS font semblant de faire quelque chose. En réalité, ils organisent la poursuite de la concurrence déloyale et de la surexploitation des travailleurs détachés. La directive cadre de 1996 ne change pas. Ce texte est seulement une directive d’exécution censée camoufler le plus insupportable.

Le PS français a encore été de tous les mauvais coups.

François Hollande a accepté un accord européen au rabais.

Et Pervenche Bérès, la présidente PS de la Commission de l’emploi et des affaires sociales, a trahi sa commission en donnant l’accord du Parlement aux chefs d’Etats sur ce contenu au rabais alors que sa commission était bien plus exigeante. Mme Bérès devait exiger que la responsabilité solidaire entre donneurs d’ordre et sous-traitants s’applique à tous les secteurs et à tous les sous-traitants. Elle a accepté qu’elle s’applique seulement à un sous-traitant et au seul secteur du bâtiment ! Les députés européens du Parti Socialiste Européen se sont déjà couchés en commission des affaires sociales.

Cette hypocrisie est insupportable !

Pour justifier ces renoncements, le gouvernement Valls écrit dans un document du Secrétariat Général aux Affaires européennes qu’il « n’y a pas d’autres voies possibles dans le contexte actuel de l’Union européenne ».

C’est un aveu de taille : pour protéger enfin les droits des travailleurs, il faut rompre avec la directive de 1996 et désobéir à l’Europe. Ce sera le sens du vote pour les listes du Front de Gauche le 25 mai prochain !

Publié dans Front de Gauche

Commenter cet article