Déclaration du PG 94 sur les élections départementales

Publié le par Parti de Gauche 94 Nord

bandeau

Demain peut être meilleur
Pour une politique citoyenne, écologique et sociale en Val-de-Marne


L’heure est grave. Notre pays s’enfonce dans la crise et dans la déprime généralisée. Face aux défis de notre temps, alors que les ressources et la bonne volonté du pays sont immenses, l’énergie populaire est étouffée par la conception libérale de tous les choix politiques. La monarchie présidentielle, le productivisme le plus aveugle, d’un côté, la misère et le chômage de masse, de l’autre, semblent être le programme indépassable du Parti Socialiste et de la droite. Leur politique se fait sans ou contre les citoyen-nes. Elle sème du désespoir, du repli sur soi, de la violence et fait le lit de l’extrême-droite.
Nous ne l’acceptons pas. Nous ne nous résignons pas. Nous voulons un autre futur pour nous et nos enfants.
Le temps d’un nouveau souffle est venu. Nous voulons le proposer au peuple tout entier. Nous devons ouvrir la page pour d’une 6ème République qui prendra en compte l’intérêt de l’ensemble de la population.
Les prochaines élections départementales nous donnent un moyen d’agir en toute démocratie par le débat et la conviction mutuelle. Quels que soient les votes du passé, elles peuvent contribuer à rassembler une majorité citoyenne changeant le cours de l’histoire de notre pays.
Pour cela nous voulons créer un rassemblement autonome agissant en dehors des partis qui soutiennent la politique du gouvernement Valls-Hollande et nous opposer à la droite et à l’extrême droite. Pour le Parti de Gauche, ce rassemblement sera placé sous le contrôle direct et permanent des citoyen-nes qui en seront partie prenante.
Notre projet s’articule autour de 3 points :

1 - Rendre le pouvoir aux citoyennes et citoyens
Nous voulons que le pouvoir revienne aux citoyen-nes dans les décisions publiques. Ainsi nous rejetons la réforme territoriale décidée par le gouvernement et préparée dans les hautes sphères de l’Etat sans aucune consultation populaire. Pourtant n’est-ce pas au peuple de décider de l’organisation territoriale de la France ? Nous défendrons lors des prochaines élections départementales l’instauration d’une véritable démocratie basée sur le respect de la souveraineté populaire à chaque échelon.
Cela commencera dès notre campagne par la mise en place d’Assemblées citoyennes de canton. Celles-ci s’appuieront sur les Assemblées citoyennes là où elles existent. Elles pourront être initiées ailleurs avec nos partenaires politiques mais aussi avec les militant-es syndicaux, associatifs et les citoyen-nes. Ces Assemblées citoyennes de canton ont vocation à co-élaborer le projet départemental et à désigner les candidatures qui représenteront cette nouvelle méthode d’action.
Les citoyen-nes investi-es par les votes de nos Assemblées s’engageront à associer les habitant-es à leurs prises de décisions à travers la tenue d’Assemblées citoyennes, de compte-rendu de mandat et des consultations populaires (votations, referendum...) autant que nécessaire afin que s’exerce tout à la fois action et contrôle citoyens. Ils s’engageront publiquement à refuser le cumul de mandats électifs tel que défini dans la charte Anticor.

2 - Amorcer enfin la transition écologique
Nous ne nous résignons pas à voir la catastrophe écologique s’aggraver chaque jour dans l’indifférence générale de ceux qui dirigent notre pays. Le réchauffement climatique a aujourd’hui commencé. Il y a urgence. Chacun doit prendre ses responsabilités là où il se trouve. Nous continuerons les engagements pris par le Conseil général sur la transition écologique, et nous les amplifierons. Nous poursuivrons une politique volontariste de développement et de poursuite pour la gratuité des transports publics et en agissant pour limiter les déplacements contraints entre le lieu de travail et le domicile; en soutenant une agriculture paysanne de proximité et en combattant l’artificialisation des sols, en favorisant la biodiversité et en incluant des règles sociales et écologiques aux marchés publics et aux aides du département. Avec nous, le Conseil général/départemental mettra au poste de commande l’intérêt général humain, notamment en ce qui concerne le cycle de l'eau et de la biodiversité !

3 - Rompre avec la politique austéritaire
Nous rejetons les politiques économiques qui font de l’austérité et du remboursement de la dette publique le seul horizon proposé à la France et à nos jeunes. Elles nous conduisent seulement à l’appauvrissement progressif d’une partie croissante de la population comme en témoigne le cap des 100 000 chômeurs en Val-de-Marne malheureusement franchi en novembre 2014.
Nous refusons le pacte de responsabilité qui a transféré 40 milliards dus par les actionnaires sur les familles. La solution n’est pas dans le dogme de la croissance à tout prix, mais dans la relance d’activités socialement utiles et écologiquement soutenables.
Nous voulons un département qui fasse vivre les valeurs de partage et de solidarité. Nous nous mobiliserons aux côtés des citoyen-nes contre la baisse des dotations publiques de l’Etat et défendrons les mesures de solidarité pour les populations les plus précaires. Nous développerons des services publics de proximité et gratuits. Nous défendrons l’emploi et les entreprises menacées de fermeture en soutenant notamment les reprises en Sociétés Coopératives et Participatives. Notre soutien sera sans faille pour arrimer et conforter les productions locales dans tous les domaines car nous savons faire à proximité et il est absurde de déménager sans cesse le monde !

Créer les conditions pour que notre département reste à gauche, conduit par le Front de Gauche
Les Val-de-Marnais-es perçoivent chaque jour ce que le Conseil général du Val-de-Marne, avec une présidence Front de Gauche, leur apporte sur tous les plans. Les choix politiques permettant ces réalisations et créant un bouclier social face aux politiques nationales n’existent pas au même niveau dans les autres départements notamment d’Ile-de-France. Nous voulons conserver la majorité à l’Assemblée départementale pour aller de l’avant et non subir les choix libéraux.
Pour ce faire, nous poursuivons nos rencontres avec nos partenaires du Front de Gauche et avec toutes les forces politiques de gauche qui ne soutiennent pas le gouvernement. Nous leur proposons de s’engager pour une force de rassemblement citoyen qui portera collectivement notre exigence de clarté, de sincérité et de respect de la décision collective. Cette exigence inclus une lisibilité politique claire, c’est-à-dire une position départementale unique et sincère pour tous les cantons car nous refusons une stratégie électorale à géométrie variable que le peuple de gauche refuse à juste raison.
Notre démarche a vocation à rassembler toutes celles et ceux, citoyennes et citoyens, militantes et militants associatifs ou syndicaux, qui veulent construire un autre avenir, pour une politique citoyenne, écologique et sociale dans notre département.


Fait à Limeil-Brévannes, le 16 décembre 2014.
Delphine Fenasse & Sébastien Baudouin,
co-secrétaires départementaux du PG 94
pg94@lepartidegauche.fr

Publié dans Val de Marne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article